Seed

Forum de la guilde Seed sur Sumens
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les chroniques de Babali : La mort D'Anar-Chaud

Aller en bas 
AuteurMessage
Babali
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Les chroniques de Babali : La mort D'Anar-Chaud   Lun 3 Mar - 6:53

Après le décès soudain d'anar-chaud et la disparition inexpliquée de Raze-Motte, babali sombra et mit à boire ( enfin ... à boire plus qu'avant ), sauvé in-extremis par pauline alors qu'il s'apprêtait à tenter un braquage suicide à la banque de bonta cette dernière à force de discutions réussi à faire évoluer le vieil énu.

Ayant choisi la voie de la "presque-sagesse", selon ses propres termes, le vieil homme parcourut le monde, contant son histoire de taverne en taverne en échange de quelque pitance, si possible mousseuse et délivrée par de charmante hôtesses Rolling Eyes


Après un long voyage, babali , décide de faire une halte à Bonta, plus précisément à la taverne de la chopenbois.
A peine as-t'il finis sa troisième pinte qu'une horde de petits énis débarque et le harcèle d'un air amusés.

- babali, babali, une histoire, racontes nous une histoire !
- raah dégagez les mioches vous voyez pas que j'suis occupé ? Hé aubergiste ! Une autre !
- Pas d'kama, tu bois pas ! répondit l'aubergiste
- Pfff .. bon d'accord les enfants .. mais d'abord il me faut de quoi dessécher ma gorge pour bien raconter , voyez ? Et si c'etais la ptite serveuse là bas qui me l'apportais ma mémoire serais nettement plus claire Wink

A peine eut-il fini sa phrase que déjà plusieurs enis tiraient le tablier de l'aubergiste pendant que d'autres lui chuchotaient à l'oreille.
L'aubergiste, conscient que les histoires du vieil homme tenaient les enfant bien à l'écart des dangers du bois de litnieg où ils avaient l'habitude de jouer pria la serveuse de le servir.
Cette dernière amena à babali une bière si grande que selon son expression habituelle " on pourrais y batifoler avec une xelorette "

-Alors les mioches quelle histoire vous voulez ? Vous voulez que je vous raconte l'ascension vers la gloire puis la chute de Raze-Motte la grande guerriere ? Vous voulez savoir comment Pauline a perdue sa virgini...

*Un marteau frola l'oreille gauche de babali et vint se ficher dans le mur derrière lui, un autre frôla son oreille droite pour finir sa course contre le sac de babali qui, s'il avais autrefois contenu mains trésors, ne lui servais désormais que de besace.*

- BABALI ! NON !

*Reconnaissant immédiatement les deux voix féminines babali compris qu'il ne gagnerais que des coups à leur tenir tête*

-ok, ok *chuchote* ah les bonnes femmes...
-J'ai entendue ! S'écria Mefylia

*une forme apparue derrière babali, puis une dague sous sa gorge*

-Je ne te conseille pas d'insister dit calmement Nasuka .. tu sait que je ne suit pas d'humeur en ce moment ... ce serais dommage de gâcher une si bonne biere avec un si mauvais sang non ?

Après un instant de frayeur, babali se ressaisit.
-hé oh j'peux la raconter mon histoire oui ou non ? alors les enfants, je vous ais dejà parlé de l'époque où j'écumais le désert avec ..
-50 000 fois vieux bouc dit une petite voix anonyme
-QUI A DIT CA ?? s'écria le vieux bou..euuh enu
-Racontes nous des histoire de mon papa dit un jeune éni.
-oh oui , les histoires de tonton répondit l'enie à ses coté.
-pff et voilà .. le star system, toujours ... bon d'accord les enfants alors vous voulez laquelle ?

- La libération du village des brigandins avec le major ! dit l'un
- non la rencontre et le mariage avec nasuka dit une petite
- Comment il draguais avant de la rencontrer dit un petit obèse
- les parties de chasses dit un costaud
- Le commerce de minerais dit un petit binoclar
- hééé mais ma parole vous connaissez tout de sa vie !

-c'est mon héros répondit l'ensemble des enfant
-c'est mon papa dit tetsuo
-mon tonton dit tsuname

- je voit .. alors puisque vous savez tout de sa vie vous savez peut-etre aussi comment il est mort ?
-moi je sait dit tristement tetsuo, personne n'en parles jamais mais je sait, il y a des rumeurs, certains disent qu'une fecatte bafouée l'aurais empalé sur la statue de l'ile des wabbits, d'autres disent qu'il aurais été semé par des tofus lors d'une partie de chasse et qu'il a du se manger pour survivre.
- pfff n'iiimporte quoi voyons , ne les écoutes pas. Premièrement ton papa n'avais d'yeux que pour nasuka, tellement qu'il etais le seul à la voir quand elle se rendais invisible, deuxièmement ton papa il s'habillais en gelax pour chasser, justement pour avoir de quoi manger s'il se perdais.
Non moi je vais vous raconter la VRAIE mort d'Anar-Chaud.

*grand silence, les enfant sont tous à l'écoute. Babali regarde sa chope vide en en avala avec de grands gestes évidents la dernière goutte*

- é oif aie u à aré
- quoi ? on comprend rien , articule vieux bouc , t'as perdu ton dentier ou quoi ?
- J'AI DIT " J'AI SOIF J'ARRIVE PLUS A PARLER " BANDE DE CHENAPANS!
- aaaaaaaaaaaaah

*la serveuse, elle aussi avide d'histoires, s'empressa d'amener une autre bière à babali*

-voilà qui est mieux ! Alors voilà:
Après la fameuse bataille pour le prisme du milieu, bataille que je vous ais dejà racontée n'est-ce pas ?

-oui la bataille durant laquelle Raze-Motte trahis bonta et rejoint le camps des démons , qui à leur tour l'ont trahis et jetés en pature au dragon-cochon.

-Celle là même oui, cette bataille fut le théâtre de nombreuses atrocité mes enfants, heureusement le prisme du milieu étant très peu convoité puisque complètement inutile et stratégiquement handicapant, très peu de personnes furent concerné, la plupart des gens ignorent même qu'elle a eu lieu.

-C'est lui qui l'as inventée oui. dit à voix basse l'aubergiste.
-Pauvre ignorant, tu n'est jamais sorti de bonta et tu ose remettre en cause mes talents d'historien ?

*Nasuka planta sa dague sur le comptoir*
- Ton métier c'est de servir de la biere, alors sert le, son métier c'est de conter alors laisse le raconter ... tu ne voudrais pas que je te montre mon métier quand même ? C'est de mon défunt mari qu'il parle là et je suis là pour attester de l'authenticité de ses dire !
-Merci ma jolie, viens m'faire un bisou sur ma belle barbe
*nasuka lance un regard noir*
-oh ça vas laisse tomber la sram, si on peux plus plaisanter alors pirat. bon où j'en etais moi ? ah oui:

Après la bataille pour le prisme du milieu anar eu beaucoup de mal à se remettre de la trahison de Raze-motte, il perdit le gout des choses.
Courir après le gibier ne l'amusais plus, ses boucliers, mal forgés, se fendillaient au moindre choc, même le minerais ne brillais à ses yeux.
Sa seule raison de vivre étais le soutien de sa famille et de ses amis, il avais perdu la fois en sumens.
Ceux qui l'ont connus se rappellent encore de ce jour où il disparu, aucun ne s'inquiéta, tous savaient qu'il étais partis pour accomplir "la" quête, celle qui devais le révéler à lui même.
Ainsi donc il parcouru le monde à la recherche des plus grands sages, comme je le fit moi-même par la suite.
Mais de l'ile du minotot à sufokia en passant par les montagnes des koalak, aucun sage n'avais la réponse à ses questions.
Ne pouvant se résoudre à rejoindre sa famille , qui pourtant lui manquais cruellement, sans avoir accompli sa quête anar se sentais désespéré, c'est alors qu'il se souvint de cet étrange renard croisé à feudala.
Il s'y rendit alors, pensant trouver la réponse qu'il cherchais, mais les renards sont fourbes et celui ci, au service des vils brakmariens, allais causer sa perte.

*grand silence autour de babali*

-bah alors raconte !
-allez babali, on veux savoir !

-mmh .. je sait pas ..
-alleeeez
-Soif !

La serveuse, qui s'etais assise à la table à coté pour ne pas perdre une miette de l'histoire n'eut même pas à se lever, l'aubergiste se rappelant ce que lui avais dit nasuka quelques minutes plus tôt s'empressa de lui amener directement 2 pintes d'un coup.

-Merci mon brave, ta générosité t'honore. dit babali sur un ton ironique
-allez babali on veux savoir.
-je sait pas les enfants, c'est pas joli joli comme histoire vous savez ...

*babali lança un regard interrogatif vers nasuka , qui acquiesça d'un hochement de tête*

- Bon d'accord les enfants mais vous ne ferrez pas de cauchemars hein ?
- noon, noon on promet.
- Bon ... Et bien figurez vous que ce renard étais en fait un gros méchant trool déguisé

*murmure de terreur chez les énis*
-les trools, ils mangent les énis dit l'un, ils s'essuient les fesses avec les ailes dit l'autre, ils boivent dans les têtes dit un dernier.
- Oui oui les enfants, on parles bien des mêmes trool, sauf que celui ci étais plus grand et plus féroce que tous les autres c'etais .... le trooloainjélaflaim ...
- affraid le roi des trools !! S'écrièrent les énis paniqués, tandis que la serveuse faisait un bond autant apeurée par le nom que par le cri des petits.
-Celui là même les enfants, l'affreux trooloainjélaflaim en personne, celui qui a creusé l'ile de moon (autrefois ronde) en se propulsant à l'aide des 100 canons de brakmar. Trooloainjélaflaim avais vaincu raze-motte en la jetant au dragon-cochon, mais celui qu'il cherchais à atteindre c'etais Anar-chaud, et il avais réussi son coup.
A peine anar étais t'il arrivé à feudala que les trools lui sautèrent dessus , au sens propre comme au figuré, croyez moi il n'y a jamais eu meilleure publicité au monde pour la moëllosité de la panoplie gelax que cette bataille. Anar etais indemne, mais ses vêtements en morceaux, voire en flaques, ne pouvaient désormais plus le protéger. Il fut contraint pour la première fois de sa vie à fuir.
Il couru autant qu'il pu, il dévala les marches de feudala, nagea dans la mer d'asse jusqu'aux cotes d'astrub et alla se réfugier à tainela, ville neutre qui n'avais vu de conflit depuis des siècles.

Partout c'etais l'effervescence, très peu de gens savaient ce qui se passait et pourtant l'évènement pouvais changer à jamais la face de sumens.
Pour la première fois depuis des millénaires les 3 représentants des ordres bontariens ainsi que les 3 représentants des vils ordres démoniaques se réunirent pour autre chose que des menaces et des déclarations de guerre, la situation étais grave : un héro à demi-nu, blessé, errais dans tainela la ville berceau et Trooloainjélaflaim n'allais pas tarder à franchir la muraille de la dite cité, ce qui aurais pour inévitable effet de briser le pacte de paix affilié à cette ville .. et personne ne voulais cela ... non .. personne. Et vous savez pourquoi les enfants ?

- oui moi je sait, moi je sait ! moi aussi moi aussi ! " la guerre un jour à tainela, sumens alors se réveillera, les ordres ce jour tomberont dans une guerre armaggedon et la véritable paix enfin reviendra"
- Exactement les enfants. Anar-chaud et Trooloainjélaflaim étaient, sans le savoir, sur le point d'accomplir la plus grande et la plus attendue des prophéties ... enfin ... la plus pire et la plus redoutée des prophéties pour ceux dont l'existence dépend de la guerre. Ganymede le neutre ( celui là même qui gère les allers et venus d'incarnam ) en personne fut dépêché dans le plus grand secret.
Les bontariens furent forcés d'accepter un marché injuste pour conserver l'équilibre .. et leur place. Ainsi au nom de l'équilibre et de la justice, Anar et Trooloainjélaflaim furent instantanément téléportés vers une arène secrète, dissimulée dans les entrailles du château d'amakna , en territoire neutre.

Anar étais blessé, a moitié nu, avec une flèche mais pas d'arc, face à lui se tenais le géant, immense, colossal.. le combat allais faire rage mais ne durerais pas.
Il comprit immédiatement la situation, il avais lu cette prophétie dans une bibliothèque , étais-ce celle d'amakmna ? peut-être celle de bonta ? aucune importance, il ne pensais pas un jour y participer ..et surtout pas de la sorte.

En colère il se leva, fit face à ganymede, pointa la flèche tendue vers lui, comme un doigt accusateur,et resta figé ainsi pendant plusieurs minutes, le regard fixe.
Lorsqu'en fin Ganymede baissa les yeux de honte Anar s'écria: " je ne changerais pas la face du monde et n'en ais jamais eu l'intention, mais à partir de ce jour nul ne pourras ignorer votre vrai visage" et il planta sa flèche dans le sol en signe de défi.
Sans attendre il sauta sur Kaffra Kyper, gardien de l'ordre du coeur saignant de brakmar et lui arracha une griffe de l'aile droite, puis se tournant vers Trooloainjélaflaim il s'écria , "je vais t'apprendre le courage monstre !".

Devant les yeux ébahis des rares spectateurs il s'arracha lui même la plus grande plume de ses ailes, puis avant que nul ne comprenne il s'élança , sauta sur l'infâme trool et lui planta la plume et la griffe dans le dos.

*un "ouaaaa" général de stupeur se fait entendre du jeune public éni*

Trooloainjélaflaim poussa un cri de douleur l'etonnement de cette sensation nouvelle le fit vaciller, il s'effondra sur la fleche qu'Anar avais planté, fleche qui se brisa dans son oeil.
Fou de douleur le trool se releva, puis enragé saisit notre hero qui n'essaya même pas de lui échapper ... maintenant que j'y repense il semblais même esquisser un sourire de victoire, l'instant d'après le monstre lui arracha les bras, puis les jambes et réclama sa remise en liberté en hexibant fièrement les membres de son adversaire

Afin que cette situation ne se reproduise plus, Trooloainjélaflaim fut banni dans les profondeurs de la mer d'asse, dans une citée prison appelée atelhantiss, aujourd'hui encore ont dit que la chevelure dorsale des trools n'est en fait destinée qu'a cacher un morceau d'aile blanche et un morceau d'aile rouge qui leur pousserais dans le dos.
Quoi qu'il en soit sumens ne s'est pas réveillé, la prophétie n'est pas encore accomplie.

La dépouille d'Anar fut secrètement enterrée sous la tour de bonta, sa mort fut officialisée comme une disparition inexpliquée.

*Tetsuo à la fois triste et fier cours vers sa maman*
-c'est vrai maman ? Neutral

Babali en profite pour chuchoter à l'assemblée.

- Depuis de nombreuses personnes affirment avoir entendu nasuka parler à son équipement , et d'autres encore ...

*babali regarde autour de lui, prend un air inquiet, très sérieux*

-D'autres affirment que son fantôme hanterais encore summens

*babali parles de moins en moins fort*

-certains affirment l'avoir vu à Bonta, d'autres à astrub, quoiqu'il en soit les enfant n'oubliez pas ...

*silence absolu des énis captivés*

-Surtout n'oubliez jamais, quelles que soient les circonstances, quoi que l'on puisse vous dire à son sujet , n'oubliez jamais que ... WHOUAAAAAA

*les énis s'enfuient en criant, et en riant*

Babali se retrouve seul, à sa table , il scrute la fin de sa chope d'un air triste, la lève au ciel sans pour autant lever les yeux ...

-A la tienne mon pote






[HRP] Voilà c'etais un petit adieu RP histoire de finir en beauté. Il n'est pas improbable que babali nous livre d'autres extraits de ses chroniques study , il n'est pas improbable non plus que ce qu'il dit soit en partie vrai ... le fantôme d'anar pourrais bien apparaitre de temps en temps What a Face ( et nasuka parles réellement à son équipement geek ).
A bientôt donc pour de petits moments RP improvisés Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azathoth
Habitant d'Incarnam
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Les chroniques de Babali : La mort D'Anar-Chaud   Mer 5 Mar - 22:46

Hé ben Wink Superbe Histoire!
En plus improvisé!
Tu devrais faire conteur pour enfant, ou même pour adultes! J'ai trouvé ça super Very Happy
Bravo encore pour ton histoire , refait en rien que pour moi Very Happy

Azathoth, le plus noble des Fécas.
(D'après mes dires)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les chroniques de Babali : La mort D'Anar-Chaud
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» SADAMH OUSSEN CONDAMNE A MORT !! BIENFAIT MDR
» Le transformateur de mon Nabaztag est mort
» Paroles d'un mort
» Mur mort, vocabulaire japonais et interrogation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seed :: La vitrine du Seed :: Taverne Seed-
Sauter vers: